7 moyens puissants pour surmonter le doute de soi

Scroll

 

Le doute de soi peut être une voix troublante et persuasive qui vous retient, qui vous empêche de saisir vos opportunités et qui rend le démarrage ou la finition des choses plus difficiles que nécessaire.

Il y a de fortes chances que vous vous lanciez parfois dans une lutte psychique avec une petite voix dans votre tête qui ébranle votre confiance et qui réveille vos doutes.

Cette voix interne vous dit : « Et si vous vous trompiez ? Allez-vous vous ridiculiser ? Que diront les gens ? Vous n’êtes tout simplement pas assez intelligent, assez talentueux, assez capable, assez expérimenté ? »

Le doute de soi fait partie intégrante de l’expérience humaine. Nous n’avons pas besoin de chercher trop loin pour constater qu’il peut être carrément dangereux de douter de soi. Pourtant, laissée sans contrôle, la peur qui alimente notre doute peut nous conduire à une prudence exagérée et nous empêcher de prendre les mesures qui nous aideraient dans la vie.

Comme l’a dit Shakespeare : « Nos doutes sont des traîtres et nous font perdre le bien que nous pourrions souvent gagner en craignant d’essayer. »

Alors, comment pouvez-vous contourner cela ? Comment pouvez-vous surmonter ces moments de doute pour que vous puissiez avancer à nouveau ?

Découvrons-le.

1. Doutez de vos doutes

Les doutes de soi ne sont que vos peurs manifestées afin de vous protéger de la perte. Pourtant, l’ironie est que le doute vous fait souvent perdre ce que vous auriez pu gagner en vous faisant craindre d’essayer. Vos doutes ne sont pas vrais. Ils sont plutôt des histoires alimentées par la peur de qui vous êtes, de ce que vous valez et de ce que vous êtes capable d’accomplir.

Alors, la prochaine fois que vous commencerez à douter de vous-même, prenez un moment pour douter de vos doutes.

Demandez-vous : « Et si tout le contraire était vrai ? Et si, en fait, vous étiez plus que préparé pour un rôle plus important ? Et si vous aviez tout ce qu’il faut pour créer cette entreprise ? Et si ce que vous aviez à dire était extrêmement important ? »

Avec cet état d’esprit, vous comprendrez que vos doutes ne sont en réalité que des suggestions de votre esprit pour vous éviter de tomber à plat ventre. Ces doutes font partie intégrante de l’expérience humaine, donc les accepter ainsi est crucial pour reprendre le contrôle d’eux.

C’est normal d’avoir des doutes et c’est encore plus excitant de douter de vos doutes.

2. Regardez le passé et plongez-vous dans les souvenirs

Soyez réel avec vous-même et demandez-vous : « Combien de fois, quand je doutais de moi-même ou craignais que quelque chose se produise, cette chose négative est-elle devenue réalité après que j’aie encore agi ? »

La réponse pour moi, et probablement aussi pour vous n’est pas très souvent au rendez-vous.

Les doutes sur soi ne sont le plus souvent que des monstres dans votre tête que votre esprit peut utiliser pour vous empêcher d’effectuer des changements et pour vous maintenir dans votre zone de confort.

Si vous regardez le passé et voyez à quel point les choses se sont bien déroulées plusieurs fois malgré ces doutes, alors il devient plus facile de les abandonner ou de les ignorer et de se concentrer sur les résultats positifs les plus probables pour enfin AGIR.

3. Parlez-en à quelqu’un

Les gens qui doutent d’eux-mêmes ont tendance à se mettre en colère contre leur propre personne. D’après mon expérience, cela n’aide pas du tout. Au contraire, ils ajoutent un argument supplémentaire pour donner raison à leurs doutes et se mettent à penser que ces doutes sont bien réels. L’illusion du début finit par se concrétiser à travers leurs émotions.

Quand on doute, la plupart du temps, nos pensées sont déformées, exagérées et peu conformes à la réalité ou aux attentes raisonnables.

Le simple fait de laisser sortir vos doutes et de les dire à voix haute peut souvent vous aider à comprendre à quel point ces pensées sont devenues exagérées. En discutant de vos doutes avec quelqu’un qui vous soutient, vous pouvez changer de perspective.

4. Les gens ne se soucient pas tant de ce que vous faites

Lorsque vous vous inquiétez de ce que les autres peuvent penser ou dire si vous faites quelque chose, le doute de soi peut rapidement devenir plus fort et vous vous retrouverez dans l’inaction et dans la peur.

Lorsque cela se produit, rappelez-vous que la vérité est que les gens ne se soucient pas vraiment de ce que vous faites.

Ils ont les mains pleines de réflexion sur eux-mêmes, leurs enfants et leurs animaux de compagnie, les emplois et les matchs de sport à venir et se soucient également de ce que les gens peuvent penser d’eux.

Les gens se mettent alors à vivre comme dans une toile d’araignée, pensant que l’autre fait certaines choses parce qu’il pense certains trucs [1]. Ces pensées les poussent alors à douter de leur capacité à satisfaire leurs besoins.

5. Vous n’êtes pas toujours le centre du problème

Tout comme lorsque quelqu’un vous critique, lorsque quelqu’un vous rejette et que vous n’obtenez pas de deuxième rendez-vous après le premier qui, selon vous, s’était plutôt bien passé, il n’est pas si étrange de douter de vous.

Or, que se passe-t-il si ce qu’il a dit ou fait ne vous concerne pas vraiment ?

Peut-être que votre collègue qui vous a agressé verbalement a eu une mauvaise journée, un mauvais mois ou un mauvais mariage.

Vous n’avez peut-être pas eu ce deuxième rendez-vous parce que la mère de votre fréquentation est tombée malade et qu’elle a dû se concentrer sur cela. Vous ne pouvez pas non plus remettre en question votre identité parce qu’untel tarde à répondre à vos messages.

Vous ne savez pas tout ce qui se passe dans la vie d’une autre personne. Le monde ne tourne pas autour de vous. Soyez donc prudent pour éviter de mal interpréter les situations et de vous blâmer sans aucune raison.

6. Considérez un revers comme temporaire

Lorsque vous vivez un revers, vous pouvez commencer à voir les choses à travers une lentille négative et sombre. Vous pourriez penser que ce revers sera quelque chose qui deviendra simplement votre nouvelle normale.

Cette façon de voir les choses peut vous piéger en pensant qu’il est inutile de continuer à agir.

Donc :

  • N’oubliez pas : vous n’êtes pas un échec simplement parce que vous avez échoué. Des revers arrivent à tous ceux qui prennent des risques. C’est simplement une partie de la vie pleinement vécue. Parfois, les choses vont bien et parfois non.
  • Demandez-vous : qu’est-ce que je peux apprendre de ce revers ? Utilisez l’erreur ou l’échec à votre avantage et avancez à nouveau de manière plus intelligente.

Sachez que tout le monde échoue à un moment donné dans quelque chose de sa vie. C’est un fait naturel et ça fait partie de la vie. Cela ne veut en aucun cas dire que vous êtes une merde ou que vous n’êtes pas fait pour vivre une vie heureuse. Cet échec veut simplement dire qu’il y a quelque chose que vous ne savez probablement pas ou que vous avez fait de la mauvaise manière et qu’il va falloir découvrir et corriger.

Cette correction passe par l’affinement de vos compétences.

Par exemple, si vous avez souvent des doutes avant une présentation à l’école ou au travail, affinez vos compétences en présentation. Lisez quelques livres à ce sujet et entraînez-vous à la maison devant un miroir ou devant un ami. Vous vous sentirez alors plus confiant, compétent et détendu dans de telles situations.

7. Vous pouvez corriger le cours en cours de route

Essayer de planifier chaque mouvement que vous ferez sur un chemin vers un objectif ou un rêve peut devenir épuisant et conduire à un certain doute de soi.

Cela ne fonctionne généralement pas si bien de toute façon, car les plans les mieux élaborés commencent souvent à se désagréger un peu ou nécessitent des changements lorsqu’ils sont confrontés à la réalité.

Faites donc un peu de planification et commencez votre voyage.

Rappelez-vous que vous pouvez toujours corriger la trajectoire en cours de route vers ce que vous voulez !

Pour finir, retenez ceci : ce n’est que lorsque vous oserez faire ce que vous doutez de pouvoir faire que vous réaliserez à quel point vous n’avez jamais eu besoin de douter de vous-même pour commencer.

Notes

  1. Plus de détails dans l’article  « Deux choses stupides que vous devez arrêter ».
  2. Jetez un coup d’oeil à l’article « Les 7 règles d’OR ».

1 Comment

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *