De quoi je me mêle ?

Scroll

// Archive -2-

Peu importe à quel point nous sommes tous imparfaits, nous considérons qu’il est de notre plus grand devoir de nous immiscer dans la vie les autres. On pense peut-être qu’il est de notre devoir de juger les autres, leurs actions, leurs décisions ou leurs choix. Beaucoup de personnes le font simplement parce qu’ils sont des critiqueurs habituels. Ils se trompent sur le fait qu’ils ont été envoyés dans ce monde pour le réformer. Ce n’est pourtant pas la bonne manière de procéder.

Une attitude de jugement ne vous aidera jamais à améliorer une situation. Au contraire, elle l’aggravera.

Voyons un peu comment se débarrasser d’une telle attitude.

1. Soyez conscient de ce que vous faites

La plupart du temps, quand une personne en critique une autre, elle se sent supérieure à elle. Souvent, la personne qui critique les autres se croit plus intelligente ou plus maline. Pire encore, elle pense qu’elle connaît mieux la vie de l’autre personne juste à travers ces fichues pensées qui rembobinent son cerveau.

Si vous faites partie de ce type de personnes, commencez par vous analyser, vous et vos pensées, de la même manière que vous le faites avec les autres. Observez profondément vos comportements et déterminez ce qui vous pousse à déprécier les autres. Peut-être êtes-vous bouleversé par quelque chose?

En vous analysant de cette façon, vous finirez par comprendre la réelle raison de votre attitude de jugement. Ce processus de réflexion profonde sur vous constitue la première étape pour prendre du recul par rapport au jugement.

2. Polissez vos propres potentiels

Faites une pause dans l’observation des autres et comptez vos potentiels ainsi que vos forces. Votre esprit brillant ne devrait pas gaspiller ses tripes à réfléchir contre les autres. Vous pouvez faire beaucoup mieux que cela. Engagez plutôt votre esprit pour matérialiser vos talents cachés. 

En développant vos compétences, vous et votre esprit serez occupés sur quelque chose de constructif. Vous sauverez également l’élément le plus important dans votre vie : votre temps.

3. Comprenez l’existence de différentes perspectives

Le fait de considérer l’existence de différentes perspectives ne nous rend pas seulement positif et neutre, mais rompt aussi le cycle des pensées négatives. Vous apprenez une perspective totalement nouvelle et, ensuite, au lieu de porter un jugement, vous commencerez à devenir empathique envers les autres.

4. Entourez-vous de personnes positives

Éloignez-vous de ceux qui bavardent habituellement sur les autres, qui se moquent des autres et qui ridiculisent les autres. Ne les rejoignez pas. Essayez plutôt d’être avec ceux qui pensent positivement et qui répandent des vibrations positives.

« Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es. » Vous avez probablement déjà entendu cette phrase quelque part.

En d’autres termes, quand vous passez votre quotidien avec des vendeurs de drogues, tout comme à écouter des critiqueurs habituels, vous adoptez inconsciemment leurs traits. Sans vous en rendre compte, votre cerveau commence à suivre le mécanisme. Par exemple, dès qu’une personne commence à en critiquer une autre, vous répliquez par « tout à fait ».  Ensuite, par « et puis …» et ajoutez des arguments qui appuient les dires de la personne qui critique.

Si j’avais un conseil à vous donner, ce serait celui-ci : ne donnez jamais, au grand jamais, votre avis sur la vie de quelqu’un sans qu’il ne vous le demande, et ce, même si ce que vous voulez dire semble utile. La vie des autres ne vous concerne pas.

Il faut beaucoup de courage pour porter un jugement sur vous-même plutôt que de harceler les autres sans arrêt. Il y a toujours plus d’une façon de dépouiller un chat. Si vous voulez souligner des choses chez une personne, attendez qu’elle vous le demande. C’est seulement à ce moment que vous pourrez donner votre avis.

 

1 Comment

Submit a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

De quoi je me mêle ?

by Gulpes