Comment la confiance dirige-t-elle le monde ?

Scroll

Si vous réfléchissez un instant à votre routine quotidienne, vous constaterez que tout ce que vous faites requiert de la confiance.

Imaginons la journée d’un individu moyen. Pour vous endormir le soir, il vous faut avoir confiance que vous vous réveillerez le lendemain ou que le réveille-matin se déclenchera à l’heure que vous l’avez programmé. Ensuite, pour manger votre petit-déjeuner, il vous faudra avoir confiance en les produits ingérés et en la marque de ceux-ci. Il vous faudra croire que ce qui est écrit sur l’étiquette du produit est totalement vrai. Il vous faudra aussi avoir confiance en la personne qui a préparé le repas si ce n’est pas vous.  Ensuite, aller au travail et y rester toute la journée est possible grâce à la confiance que vous avez en votre patron qui vous rémunérera pour vos heures de la journée. Finalement, si vous décidez de prendre une douche, vous devez avoir confiance que l’eau sera à la bonne température, ce qui vous évitera de vous bruler le corps. Vous voyez? Tout requiert de la confiance d’une manière ou d’une autre.

Quant à la confiance dans les relations interpersonnelles, abordons un point en particulier. Vous a-t-on déjà dit « j’ai besoin que tu me fasses confiance » ou « si tu ne me fais pas confiance, rien n’a de sens »? Ces phrases sont assez courantes si vous y réfléchissez un instant. Les gens exigent souvent des autres leur confiance car cela devient essentiel dans la vie. Par exemple, supposez qu’à partir de maintenant plus personne ne vous fasse confiance. Tout ce que vous diriez ou feriez serait remis en question. Ainsi, aucune de vos promesses ne serait crues. Ce manque de confiance vous empêcherait d’avoir des relations, de décrocher un emploi, d’acheter une propriété, de vendre un bien, etc.

Cet exemple prouve à quel point la confiance est importante, et ce, de part et d’autre. En effet, vous avez autant besoin de faire confiance aux autres que vous avez besoin que les autres vous fassent confiance.

Un vendeur n’acceptera pas l’argent d’un acheteur en qui il n’a pas confiance, du moins, pas dans la majorité des cas. Dans le même ordre d’idées, les chances qu’un client achète un produit d’un vendeur qu’il juge peu fiable sont très minces. La confiance, en plus d’être bidirectionnelle, s’applique non seulement aux aspects de la vie personnelle et interpersonnelle, mais aussi aux aspects sociaux.

Le problème avec la confiance est qu’elle est très fragile : elle prend un temps fou à se développer et peut être détruite en une seconde. Selon Isaac Watts, apprendre à faire confiance est l’une des tâches les plus difficiles de la vie.

Voyons quelques exemples concrets. Si vous cherchez un emploi, vous aurez beau vanter à votre futur employeur vos compétences et réalisations professionnelles, il ne vous croira que si vous lui présentez les preuves de vos qualifications ainsi que si vous lui donnez les références de vos emplois précédents. Pour aller dans le même sens, si vous faites une demande de prêt à votre institution financière, vous devrez prouver que vous avez un emploi, donc un revenu stable. Des références à votre lieu de travail deviennent alors essentielles.

Cela est ainsi parce que, malheureusement, certains êtres humains ne sont pas dignes de confiance. En effet, l’individu moyen ment, triche et cherche à tirer avantage des autres. L’esprit humain est par défaut programmé pour ne faire confiance qu’à sa famille et à ses amis proches.

À ce stade, la question suivante se pose : Si la confiance est primordiale partout, mais que nous n’avons généralement pas confiance aux autres, comment pouvons-nous vivre dans une société basée sur la confiance? Eh bien, c’est un problème que nos ancêtres ont essayé de résoudre. Leur solution? Créer des institutions.

En partant de ce principe, il est possible de conclure que les institutions jouent un rôle fondamental dans la confiance. Souvent, nous avons de la difficulté à faire confiance à une personne, mais étrangement, aucun problème lorsqu’il s’agit d’une institution. Examinons ce fait davantage.

Confiance et institutions

Le fait de faire confiance aux institutions plutôt qu’aux personnes indépendantes n’est pas le fruit du hasard. Les nombreuses situations de vol, de mensonge et d’escroquerie perpétrées par des individus font qu’il est quasi impossible de faire confiance à une personne qui nous est totalement étrangère. Cela est malheureux, mais bien réel.

C’est à ce stade que les institutions jouent un rôle primordial. La confiance n’est pas quelque chose qui s’achète. Les institutions doivent mériter la confiance de leurs clients par leurs compétences, leur professionnalisme et leur honnêteté. D’autre part, une institution n’est pas une seule personne, mais plusieurs qui sont réparties dans différents départements. Certaines institutions collaborent ou coopèrent même avec d’autres. Cela signifie qu’elles peuvent agir en tant que tierce parti ou médiateur entre deux partis qui veulent conclure un accord.

Par exemple, si une personne a besoin d’un billet d’avion, elle devra présenter ses coordonnées qui seront appuyées par une preuve d’identité. Cette preuve d’identité n’a pas été créée par la personne elle-même, mais par une institution, qui, en plus, est bien souvent gouvernementale. Elle a donc de la crédibilité aux yeux de la compagnie aérienne. Le principe est le même lorsque nous payons des biens à l’aide d’une carte : cette carte, créée par des institutions financières, certifie que notre argent est bien réel. À certains endroits, les cartes de crédit ou de débit sont d’ailleurs les seuls moyens de paiement autorisés. Ainsi, ces commerçants s’assurent de ne pas être pris avec des faux billets. Ils font davantage confiance à la banque qui a produit votre carte qu’à vous. Hélas!

Maintenant, vous vous souvenez que la confiance doit être de part et d’autre? Par exemple, si vous devez choisir une compagnie aérienne, vous le ferez probablement en fonction du prestige dont elle jouit, de ses avis et des commentaires du public, certes. Ou bien, vous ferez surtout confiance aux institutions chargées de vérifier le bon fonctionnement de l’avion ou l’état mental de leur équipage.

Si, demain, un inconnu vous demandait de monter dans son avion, vous refuseriez probablement. Toutefois, il est assez courant pour les personnes de choisir de voyager avec une compagnie X, et ce, même si elles n’ont aucune idée de l’identité du pilote. Cela est possible, car cette compagnie en question a construit au fil des années une réputation de taille qui leur donne de la crédibilité.

Cependant, les institutions peuvent aussi échouer. L’histoire a montré à plusieurs reprises comment certaines institutions peuvent se corrompre, tricher et arnaquer les autres. Lorsqu’une institution échoue, la population perd confiance et la méfiance règne tout autour d’elle.

Le manque de confiance des gens peut contribuer à ce que plus personne ne fasse confiance à personne. Cette méfiance collective qui n’était autre qu’une allumette enflammée, crée de l’hostilité, rend le travail d’équipe difficile et entraîne un ralentissement important de l’économie. Par conséquent, les valeurs civiques et morales de la société sont détruites, entrainant alors un chaos total.

À ce point, il est possible d’affirmer qu’au même titre que la confiance construit la civilisation, le manque de confiance la détruit.

Les cryptomonnaies à la rescousse de la confiance

Intéressons-nous maintenant aux cryptomonnaies. Oui, je sais. Vous vous demandez probablement « Pourquoi parler des cryptomonnaies dans un texte qui traite de la confiance? ». C’est effectivement un véritable paradoxe. Pour beaucoup, les cryptomonnaies ne sont pas crédibles.

La vérité est que les cryptomonnaies suscitent actuellement une grande attractivité. D’un côté, il y a ceux qui les défendent bec et ongles. Ces personnes vantent leurs nombreux avantages et encouragent les autres à rejoindre leur groupe dans une sorte de processus de recrutement. De l’autre côté, il y a les ennemis jurés des cryptomonnaies. Parmi ceux-ci se trouvent les personnes qui associent cette monnaie à une escroquerie ou à une mode temporaire. Par conséquent, elles sont très méfiantes à son égard.

En parlant des cryptomonnaies, il est possible de dire que l’un de ses objectifs fondamentaux est d’innover en matière de confiance. Comme il a été mentionné plus haut, la confiance est fondamentale pour la civilisation humaine et les cryptomonnaies ont l’intention d’innover pour augmenter cette confiance.

Lorsque l’on aborde ce sujet, il importe de mentionner les technologies. Par essence, les cryptomonnaies ne sont rien d’autre que des monnaies numériques, développées et soutenues par les technologies de cryptographie et de blockchain. Elles créent ainsi un système informatique décentralisé, loin du mode conventionnel de fonctionnement des banques que nous connaissons.

Grâce à cette décentralisation, la sécurité est garantie et le rôle de l’intermédiaire est éliminé. En outre, on tente de construire un système inaltérable, incapable d’être corrompu, cassé ou piraté.

Bien qu’il soit possible de nous perdre dans toutes les terminologies techniques, l’important est de réaliser les avancées étonnantes que les cryptomonnaies peuvent amener.

Notre écosystème économique actuel fonctionne de la manière suivante : vous avez besoin d’un prêt, vous devez vous rendre dans une banque. Une fois sur place, vous aurez un entretien avec le responsable. On vous demandera des informations telles que des preuves d’emploi, des antécédents de crédit, des déclarations de revenus et d’autres documents attestant de la véracité de vos propos.

En fait, tout ce processus est effectué par l’employé de la banque dans le but de protéger son institution et de s’assurer que vous êtes digne de confiance. Cette personne ne vous connaît pas personnellement. Elle doit faire confiance à d’autres institutions avec lesquelles vous avez eu des contacts préalables, par exemple, une entreprise, une école, des commerces, etc. Elle peut également examiner d’autres aspects de votre vie, comme vos dettes et si vos échéances de paiements sont respectées.

Lors de ce « test de confiance », cet employé de la banque ainsi que les autres institutions ou personnes auxquelles il se relaie pour effectuer ses vérifications ne sont que des intermédiaires. Leur rôle est de s’assurer que vous passiez « l’examen ». À plus grande échelle, soit au niveau mondial, il est facile de réaliser qu’il existe des millions de « vérificateurs » dans le monde. Ceux-ci sont des personnes dont le travail consiste simplement à s’assurer de la fiabilité des autres. Généralement pas par eux-mêmes, mais regroupés dans des institutions qui régulent ces processus. Parmi ceux-ci font partie les banques, les cabinets d’avocats, les programmes gouvernementaux, les compagnies d’assurances, les écoles, etc.

Encore aujourd’hui, ce test de confiance est nécessaire. Bien qu’il puisse prendre du temps à passer, il n’existe toujours aucune personne ou organisme capable de répondre à la place d’autrui. L’automatisation de ce processus est nécessaire pour parvenir à une réduction notable de ses défaillances. C’est là que les cryptomonnaies entrent en jeu.

Prenons l’exemple d’Uber et la manière dont il a réussi à automatiser le service des taxis. C’est de cette même manière que les cryptomonnaies parviendront à automatiser tous ces « vérificateurs de confiance ».

Au-delà des inquiétudes quant à l’impact que les cryptomonnaies auront sur la génération de revenus disparates ou sur la sécurité de l’emploi, une chose est sûre, elles seront éventuellement acceptées et adoptées. Tous finiront par les utiliser au quotidien. L’utilisation des cryptomonnaies sera quelque chose de naturel. Elle sera aussi normale que l’utilisation d’un téléphone portable ou d’Uber. La raison est bien simple : les cryptomonnaies faciliteront nos vies en éliminant toutes les procédures officielles entourant l’argent standard.

Tout le monde qui a déjà essayé d’obtenir un prêt sait à quel point c’est une expérience difficile. Pour y arriver, il faut faire affaires avec des institutions qui sont dirigées par des individus méfiants. De nombreux rendez-vous nous sont imposés, la paperasse et les appels de toutes sortes sont sans fin, sans compter la quantité astronomique d’informations qui nous est donnée… et demandée! Ce processus n’en finit plus et exige énormément de temps et d’efforts.

En plus d’être un véritable chaos, le système humain n’est pas infaillible. Au contraire, plusieurs éléments tels que le niveau de fatigue, de stress ou d’irritabilité de l’employé en service ce jour-là peuvent faire varier le service rendu…et le résultat attendu. Si, par mégarde, vous allez renouveler votre permis de conduire et que la personne chargée de vous assister passe une mauvaise journée, il n’est pas impossible que vous partiez avec vos clés de voiture dans votre poche en demandant à être raccompagné. Ou alors, si vous vous retrouvez face à un banquier qui n’a pas aimé votre attitude lors de votre arrivée, vous pourriez perdre en un claquement de doigts ce prêt dont vous avez tant besoin pour acheter une maison ou pour couvrir les frais de scolarité de votre enfant.

Clairement, le système de relations entre les banques, les compagnies d’assurances, le gouvernement et d’autres institutions ne fonctionne pas particulièrement bien. Et pour nous, en tant qu’individus, notre vie privée et notre liberté individuelle deviennent, chaque jour, plus significatives.

Compte tenu de toutes ces raisons, il n’est pas irraisonnable de dire que les cryptomonnaies sont là pour perdurer et qu’elles finiront par s’imposer. Cela se produira de manière naturelle.

Bien sûr, le processus ne sera pas parfait, il pourra même sembler chaotique et désordonné par moments, mais il est nécessaire. Toute cette infrastructure de vérification institutionnelle doit être reconstruite à partir du sol. Pour y parvenir, des erreurs et des échecs se produiront, les mêmes que les institutions précédentes ont commis tout au long de l’histoire de l’humanité pour atteindre le point actuel.

C’est tout pour l’instant.

Si vous aimez ce contenu, aidez-nous en le partageant avec vos amis et votre famille.

Submit a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.