Comment bien gérer votre stress ?

Scroll

Le stress, comme toute autre émotion que vous ressentez, est nécessaire dans votre vie. L’utilité de ces émotions varie en fonction de comment vous réagissez face à une situation ou à une émotion. Par exemple, un minimum de stress est nécessaire lorsque vous ne faites que reporter ce que vous devez faire maintenant. C’est le stress qui vous pousse à payer vos impôts juste avant la date limite après avoir procrastiné plusieurs fois. C’est aussi ce minimum de stress qui vous donne ce coup de pouce pour agir quand vous n’en avez pas envie.

Donc, l’idée n’est pas d’arrêter de stresser contrairement à ce que dit la majorité des gens, mais plutôt d’arrêter d’être paralysé par le stress et de pouvoir le gérer efficacement. D’ailleurs, vous ne pouvez pas arrêter de stresser ; vous développez plutôt une habitude qui vous place au-delà de votre stress, et ce, peu importe la situation.

Gérer son stress est inévitable. En effet, 90% des personnes qui performent vivent des moments de stress dans leur carrière. Or, elles arrivent à les gérer efficacement et à rester zen.

Vous avez besoin du stress dans votre vie, mais vous devez apprendre à le gérer pour éviter qu’il ne vous détruise vous et votre carrière.

Pour y arriver, implémentez ces quelques points.

1- Ralentissez

Si vous ralentissez votre corps, d’après mon expérience, vos pensées redeviendront beaucoup plus claires. Quand vous êtes stressé et que vous essayez de tout faire à la va-vite, forcez-vous à ralentir. Déplacez-vous plus lentement. Mangez plus lentement. Regardez plus lentement. Parlez et marchez plus lentement.

Pendant la première minute, cela peut être inconfortable, mais après un très court instant, votre esprit cessera de courir et le stress commencera à fondre et à être remplacé par un peu plus de calme intérieur.

Ensuite, tout en ralentissant, concentrez-vous sur ce qui se passe autour de vous. Il est facile de s’inquiéter et donc d’augmenter votre niveau de stress en passant trop de temps dans votre tête en train de revivre le passé ou d’imaginer l’avenir.

Une façon simple de renouer avec le présent si vous vous perdez dans le passé ou le futur est de vous concentrer entièrement sur ce qui se passe autour de vous pendant une minute ou deux. Asseyez-vous ou restez immobile et admirez tout ce qui se passe autour de vous en ce moment. Voyez. Écoutez. Sentez. Sentez le soleil, la pluie ou votre chandail doux sur votre peau. Sentez la paume de votre main douce qui touche votre visage. Prêtez attention aux petites choses, car c’est en elles que se trouve votre force.

Ainsi, libérez le stress, calmez votre esprit et votre corps et reconnectez-vous avec le moment présent en vous concentrant pleinement sur votre respiration. Respirez avec votre ventre pendant une à deux minutes seulement et concentrez-vous uniquement sur l’air que vous inspirez et expirez.

2- Prenez une pause et détendez votre esprit

Lorsque vous commencez à vous sentir épuisé, plus irritable et que votre créativité dégringole, ne vous forcez pas à faire ce que vous faites. Prévoyez plus de temps pour prendre soin de vous en prenant une pause quand il le faut. Cela ne sert à rien de détériorer votre santé pour quoi que ce soit.

Quoi que vous fassiez, votre inspiration est beaucoup plus au rendez-vous lorsque votre cerveau est détendu.

Si vous vivez proche d’une plage ou de la nature, sortez tôt le matin pour aller faire un tour : ce moment de marche tranquille vous fera énormément de bien. En plus de l’air frais que vous respirez, la nature détient une source puissante d’énergie pour alimenter votre cerveau de bien-être. Observez-la soigneusement et vous découvrirez ce que vous ignorez. Les grandes personnalités ont compris cela, c’est pourquoi elles prennent très souvent des moments de répit dans un endroit calme en pleine nature. Tony Robins, un coach américain, passe la majorité de son temps sur l’île Fiji, loin de tout ce bruit qui nous entoure jour et nuit.

Si vous n’habitez pas près d’une plage ou que vous ne pouvez pas y aller, dotez-vous d’un écouteur et cherchez un endroit calme dans votre maison. Une fois trouvé, asseyez vous et écoutez des musiques relaxantes avec le son des vagues ou de la pluie qui tombe, comme celle de cet article, tout en fermant les yeux. Concentrez-vous uniquement sur la musique relaxante.

Étant donné que le cerveau ne distingue pas les deux situations, vous obtiendrez des effets qui sont plus ou moins similaires à ceux que vous obtiendriez si vous y étiez physiquement.

De passage, c’est parfois suffisant pour faire disparaître vos maux de tête courants.

À ce propos, pensez à aérer constamment votre maison ou votre pièce, et ce, même en hiver. Cela vous permettra non seulement de respirer de l’air frais, mais également de diminuer considérablement votre niveau d’adrénaline, tout en éliminant le stress qui pourrait résulter de la chaleur et du réchauffement de votre corps.

3- Buvez et souriez

Non, il ne s’agit pas de vider dans votre gorge une bouteille de vodka, mais plutôt de boire un verre d’eau bien mérité. Votre cerveau fonctionne à son maximum lorsqu’il est bien hydraté. Il en va forcément de même pour vos fonctions intellectuelles et cognitives. En plus de vous sentir bien dans votre peau, vous donnez à votre cerveau les capacités à surmonter les obstacles inconscients qui ont tendance à vous conduire au stress.

En état de stress, l’être humain a tendance à se replier sur lui-même dans des pensées qui n’ont pas lieu d’être. N’essayez pas de prévoir ce que vous ne pouvez prévoir. Ne vous jugez pas. Au lieu de cela, prenez un moment pour souffler et souriez.

Souriez parce qu’en plus d’élever votre humeur, cela vous place au-dessus de l’obstacle qui vous stresse. Ainsi, vous réduisez votre niveau de stress, et ce, même si au départ vous n’aviez pas envie de sourire.

Lorsque vous êtes stressé, prenez le temps de sourire.

4- Évitez la zone grise

Lorsque vous vous situez dans la zone grise, vous pensez et vous vous inquiétez du travail pendant que vous êtes à la maison ou pendant vos jours de congé. Il peut aussi vous arriver de penser à votre vie privée pendant que vous êtes au travail.

La zone grise peut vous rendre tellement stressé qu’il devient difficile de vous concentrer ou même de passer une bonne nuit de sommeil.

L’une des manières simples pour éviter ces situations est de vous dire ceci aussitôt que les pensées du travail apparaissent pendant que vous vous reposez : « Je vais y réfléchir une fois au travail ». Ensuite, notez le point quelque part dans votre téléphone ou sur un bout de papier. Une fois le moment venu pour l’exécuter, découvrez ce que vous pouvez faire face à la situation et faites-le. Vous vous sentirez plus léger après l’avoir réalisé.

Chaque chose à son temps. Fixez donc une limite adéquate.

5- Limitez votre apport quotidien d’informations

Prenez quelques minutes chaque mois pour vous désabonner des sites d’informations desquels vous ne tirez plus grand-chose ou que vous écoutez ou lisez rarement.

Cela vous permet de vous concentrer plus facilement sur ce qui compte vraiment pour vous, de passer plus de temps à passer à l’action et de ne pas rester coincé dans la surcharge d’informations et la paralysie de l’analyse dont 90 % des gens souffrent.

Pour finir, bien qu’il soit important d’avoir un minimum de stress pour nous pousser à agir dans notre quotidien, vous ne devriez pas le supporter suffisamment longtemps pour qu’il commence à vous faire mal et à paralyser votre vie. Le porter longtemps équivaut à garder votre main tendue avec un verre d’eau. Je vous laisse imaginer la sensation que vous aurez ne serait-ce qu’après une heure.

Ne portez donc pas votre stress et n’oubliez pas de poser le verre avant qu’il ne soit trop pesant.

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *