Les 2 questions les plus importantes de votre vie

Scroll

Après avoir assisté à la collation des grades, j’ai tout de suite été frappé par une série d’événements imprévus.

Bien avant l’obtention de mon diplôme, j’ai dû passer des jours pendant lesquels je me réveillais chaque matin, prenais le Tramway, me rendais à mon lieu de stage pour m’asseoir pendant neuf heures sur le même siège face à mon ordinateur en train de faire quelque chose qui semblait intéressant. Chaque jour, j’effectuais les mêmes routines du quotidien et maintenais le même style de vie. Mon emploi du temps était entièrement consacré à cela.

Lorsque j’ai enfin reçu ce bout de papier attestant que j’avais passé les cinq dernières années à suivre ce cours d’Einstein, je me suis tout de suite souvenu de cette galère quotidienne qui consistait à emprunter ce tram qui était plein à craquer et à me pointer à l’heure pour venir m’asseoir face à ce petit écran avec un nombre limité de déplacements.

En ce moment, cette question m’occupe l’esprit depuis un moment.

Vais-je continuer avec ce même style de vie ?

Si vous veniez d’obtenir votre diplôme ou que vous prévoyiez l’obtenir, vous seriez certainement confronté à ce choix de vie. Beaucoup de gens n’y prêtent pas attention parce qu’ils sont soit satisfaits de leur expérience ou ont eu une promotion avant même de finir leur stage. Pourtant, il s’agit là des années de votre vie qui entrent en jeux.

Le style de vie est tout simplement votre existence au quotidien. Comment pensez-vous occuper votre quotidien ? Quel contrôle aimeriez-vous avoir sur votre emploi du temps ? Où souhaiteriez-vous habiter ? Comment imaginez-vous votre vie sociale ? Quel serait l’équilibre entre votre vie privée et votre vie professionnelle ?

Bien qu’il en existe plusieurs, voyons ensemble trois personnes menant chacun un quotidien différent.

Mark est un entrepreneur en série. Il vit dans une belle villa à Los Angeles depuis qu’il a lancé son nouveau produit de gel Hydro alcoolique. Ses deux autres entreprises sont également prospères avec un chiffre d’affaires bien au-delà de la moyenne. Mark alterne entre une ou deux années de travail intense où il voit à peine sa fille de 15 ans suivie d’une période de repos intense. Il a un bon réseau d’amis et visite régulièrement le bar au coin de la rue pour renouer les relations avec ses amis proches. Durant son temps libre, il se lance des défis amusants souvent extrêmes.

James est une personne influente dans une entreprise du coin. Il vit dans un bel appartement et a gravi les échelons très rapidement dans une entreprise très connue pour sa difficulté d’accès. Il est bon dans ce qu’il fait et est respecté de tous. Son travail est intense, mais il arrive à s’organiser, donc ça ne le rend pas fou. Il a également des amis et lorsqu’il s’amuse, il le fait à fond.

Jeff est un voyageur virtuel. Il vit dans la maison de ses rêves dans une ville confortable, pas trop bruyante, entourée d’une beauté naturelle. Il travaille virtuellement pour plusieurs sociétés et définis ses propres horaires de travail. Trois jours par semaine lui suffisent pour prendre en charge ses dépenses. Il aime l’aventure et passe beaucoup de son temps avec sa famille à se faire des grillades en plein air tout en profitant des vues magnifiques de la belle petite ville.

Ces trois personnes ont toutes atteint leur définition de la réussite, mais vivent chacun un quotidien propre à elles. Pour atteindre son niveau de réussite, Mark n’a pas vécu le même cheminement que James, tout comme James n’a pas vécu le même cheminement que Jeff. Chacun d’eux est parti sur une base de ce qu’il voyait comme étant son quotidien dans les années qui suivirent.

Ce choix de quotidien est étroitement lié à ce que vous êtes prêt à sacrifier pour atteindre ce que vous voulez, d’où la seconde question la plus importante de votre vie.

Quelle douleur êtes-vous prêt à supporter ?

La qualité de votre vie n’est pas déterminée par la qualité de vos expériences positives, mais par la qualité de vos expériences négatives.

Tout le monde veut paraître beau et séduisant avec ce corps dessiné et ces pectoraux bien élaborés, mais tout le monde ne veut pas supporter ces séances d’entraînement de trois heures quotidiennes pour bâtir ces 10 kilos de muscles.

Tout le monde veut être respecté, avoir une carrière épanouie et une indépendance financière, mais tout le monde ne veut pas supporter cette souffrance des semaines de travail de 90 heures, des paperasses désagréables, des sacrifices quotidiens, des moments de solitudes, des critiques arbitraires et des échecs courants.

Tout le monde veut avoir une relation géniale, mais tout le monde n’est pas prêt à passer par les conversations difficiles, les silences malaisants et les blessures émotionnelles.

Mark, avant d’atteindre le niveau de réussite voulu, a dû sacrifier beaucoup d’éléments dans sa vie d’avant. Il a dû passer d’échec en échec comme un coureur de haies qui, à chaque saut, fait tomber la haie. Il a dû abandonner ses activités amusantes pour se concentrer uniquement sur la mise en place de son entreprise. Avec les 80 heures de travail qu’il passait par semaine pour travailler sur quelque chose dont il ignorait les résultats, sa copine l’a abandonné pensant qu’il avait perdu la tête. Toutefois, Mark croyait en ce qu’il faisait et avait l’intuition que ça marcherait. Il a donc continué, seul, cette bataille en encaissant des coups jour après jour sans avoir un seul client pour son produit. Quand il se réveillait, son premier souci n’était pas de savoir de quoi se nourrir, mais plutôt si son produit avait été acheté et apprécié. Aujourd’hui, Mark se retrouve dans une villa de luxe à Los Angeles où il passe à peine de temps en raison de son emploi du temps qui est reparti dans plusieurs pays.

James, à peine diplômé en ingénierie, s’est désespérément mis à chercher un premier emploi. Il a donc déposé son CV dans différentes entreprises, dont celle où il avait fait son stage. Bien que son travail fut apprécié, James n’a pas été retenu pour le poste de cette entreprise qu’il avait déjà jugé validé. Voilà donc un an de galère qui vient de débuter pour James. Il s’est alors mis à lire des tonnes d’articles sur la création d’un bon CV et d’une bonne lettre de motivation, mais ne se doutait pas que ce travail n’allait lui servir à rien. Ayant désespérément cherché pendant une année, il s’est mis à déposer son CV dans des centres d’appel en tant que conseiller à la clientèle. Ce fut un moment douloureux pour James qui venait de passer cinq ans de sa vie à bâtir son métier d’ingénieur. Cependant, ce que James n’avait pas planifié est que sa carrière venait de prendre un autre élan. Dans cette boîte, il a rencontré des gens avec qui il a tissé un lien et a découvert un talent qu’il ignorait de lui auparavant: la persuasion. James commença alors cette aventure dans cette petite boîte, gravissant échelon après échelon. Finalement, il se retrouva directeur des opérations à peine un an après son arrivée. James n’arrivait pas à croire ce qui lui était arrivé. Il recevait des coups de fil de grandes entreprises alors qu’il n’en avait pas fait la demande au préalable. Le processus qui consistait à envoyer en premier son CV n’était plus d’actualité étant donné qu’il avait fait ses preuves. Aujourd’hui, il est membre du conseil d’administration d’une des grandes entreprises de ventes aux États-Unis.

Jeff, contrairement à James, a obtenu un emploi après sa graduation. Ce travail fut pénible pour lui avec un boss à peine conscient de ce qu’il faisait. Chaque jour, dès son arrivée, Jeff était soumis à une pression incessante de son employeur. Chaque soir, il rentrait chez lui épuisé et l’unique fantasme qu’il avait était son lit. Le lendemain, la même galère recommençait jusqu’au week-end où il avait encore des tâches à finir avant de se présenter le lundi au boulot. Ce rythme a commencé par enlacer Jeff qui arrêta son emploi sans savoir réellement quoi faire de sa vie. Il décida alors de s’inscrire sur Freelancer pour proposer ses services. Les jours passaient et il commença à désespérer. Le fait de voir ses collègues décrochés un emploi dans l’entreprise de ses rêves ne cessa de le ronger chaque jour. Après neuf mois de propositions sans suite sur des centaines d’offres, il reçoit son nouveau client pour un emploi de 50 balles qu’il fait en moins d’une heure. Le client, surpris de la qualité de son travail et de sa rapidité, décida de lui confier la création d’une toute nouvelle plateforme unique en son genre pour un montant de 3 000 $. Pour Jeff, l’aventure vient de commencer. S’enchaîna alors contrat par-dessus contrat, client par-dessus client, jusqu’à l’atteinte d’une indépendance financière.

Certains d’entre vous se verront probablement dans une de ses personnes, d’autres vivent une situation tout aussi différente avec des réalités tout aussi différentes. Le point commun à tous est qu’à un moment de votre vie vous allez devoir vivre des expériences qui vont probablement vous faire mal dans la quête du quotidien que vous souhaitez. Vous pourriez être Mark, James ou Jeff, mais vous ne pourrez y parvenir qu’à travers des sacrifices sous forme de temps, d’énergie, d’émotions, etc.

Si vous voulez créer votre propre entreprise, vivre dans cette maison de rêve, vous devez vouloir ces moments où vous êtes seul dans le noir en train de travailler sur quelque chose qui va potentiellement échouer. Vous devez vouloir ces moments où vous venez à peine de vous mettre au lit qu’une idée germe soudainement de vos pensés et vous vous réveillez pour la mettre en place sans attendre le lendemain. Si vous voulez un partenaire ou un conjoint, vous allez devoir aimer ces moments de turbulences émotionnels et ces moments à regarder votre téléphone qui ne sonne jamais. Si vous voulez ce physique incroyable, vous devez apprécier la douleur et le stress de l’entraînement physique qui va avec.

Si vous voulez quelque chose, vous devez aussi vouloir les coûts.

Il ne suffit donc pas de vouloir pour pouvoir, c’est plutôt ce que vous êtes prêt à apprécier comme douleur qui vous permettra d’atteindre ce que vous voulez.

Si vous vous retrouvez à vouloir et qu’après des mois et des années vous êtes toujours à la case départ, alors peut être que ce que vous voulez n’est qu’un simple fantasme, une vision, ou une putain de fausse promesse qui n’aboutira nulle part. La douleur est inévitable pour réussir dans n’importe quel domaine de votre vie. Plutôt que d’essayer de l’éviter, demandez-vous : « Quelle douleur êtes-vous prêt à supporter ? »

La réponse à cette question déterminera la réussite de vos projets de vie, car nos luttent déterminent nos succès.

3 Comments

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *